Blog

Catégories

Connaître et comprendre son Féminin Sacré

18/06/2021

  11 min

Histoire

Depuis des centaines de milliers d’années, le monde est régit par une lignée masculine où le féminin excite à travers ou dans l’ombre de celui-ci.

L’histoire commence par la religion, prenons exemple du christianisme où le premier péché de l’humanité a été causé par Eve et son fruit défendu. Nous avons aussi Marie-Madeleine surnommée « pécheresse dans la ville » (Luc 7, 37) qui a été accusé à tort de prostitution puis la vision de la Vierge Marie incarnant une figure maternelle pieuse.

Ces mémoires que nous portons et qui nous résume soit en tant que sainte, sorcière brulée ou prostituée n’aident pas à se sentir fière d’être une femme et d’être pleinement consciente de son pouvoir féminin.

Cette société patriarcale nous faisant percevoir notre corps comme un fardeau à porter, une amertume envers celui-ci qui nous empêche de vivre pleinement sans honte du regard d’autrui et de son regard personnel où combien important aujourd’hui à l’heure d’internet et des réseaux sociaux cachant ou censurant la poitrine d’une femme allaitante qui est pourtant l’une des plus belles incarnations du Féminin Sacré et qui a été détourné de sa première fonctionnalité et sexualisé dans notre culture.

Une main féminine symbolisant toutes les religions et croyances faites contre les femmes et qui ont permises à la femme de perdre sa place dans la société

Notre corps, nos règles et nos mémoires                         

Une autre incarnation du Féminin Sacré qui réside dans notre matrice autrement dit dans notre corps, bassin, sexe, utérus. Notre pouvoir de création qui tous les mois s’il n’est pas fécondé retombe à la Terre. Nos règles aussi appelées « Lunes » par les Amérindiens dû à notre cycle jumelé au sien de 28 jours environ.

L’arrivée des règles est souvent cachées voire honteuse et nous amène à penser dans nos esprits de jeunes femmes que nous sommes impures et sales. Ces écoulements souvent mal vécus, douloureux, présentés comme un poids, de l’esclavagisme et un fléau. Une souillure originelle donnant l’illusion que la femme aurait été punie de fautes ou de péchés commis par elle ou ses aïeules. 

Les femmes ont tendance à ne pas aimer leur corps, à le juger, le maltraiter, le cacher et à se critiquer comme une auto-flagellation infligée à soi-même. Notre corps nous parle à travers nos douleurs menstruelles, la fatigue, la fièvre, la maladie (mal-a-dit). Elles sont un appel à la guérison, au rééquilibrage intérieur et à l’harmonie. 

Nous avons besoin de réapprendre à lui faire confiance et écouter son intelligence. Il nous montre la voix afin de pouvoir nous réaliser pleinement. Beaucoup de gens s’en aperçoivent lors de dépressions ou quand la maladie arrive, les signaux de notre corps sont bien là mais en ne l’écoutant pas il continue de se dégrader.

Notre matrice est imprégnée de mémoires de femmes aux douleurs menstruelles et gynécologiques. Pour mieux vivre en notre être, il est important de les reconnaître puis de les accepter. Au fil des mois, tu gagneras en confiance et en assurance afin de mieux vivre les peurs, les émotions et les douleurs de tes cycles.

Il est temps que les femmes ne vivent plus dans la servitude ou la soumission et de changer ces héritages ancestraux pour permettre aux femmes et futures femmes de demain de pouvoir vivre en pleine conscience leurs états d’êtres et de s’élever à son Féminin Sacré.

Le Féminin Sacré et le Masculin Sacré

Le Féminin Sacré n’est en rien un mouvement extrémiste ou féministe visant à brimer l’homme même si le mouvement féministe a permis la libération de la femme, droit à l’avortement et droit de vote entre autre mais ce mouvement de femmes indue par sa colère, sa révolte matérielle et égalitaire nous a fait perdre notre essence féminine naturelle.

Le Féminin Sacré et le Masculin Sacré sont intimement liés comme le Yin et Le Yang. L’un ne va pas sans l’autre, dans chaque femme il y a une partie d’homme et inversement. De la même façon que le Yin représente l’énergie féminine et le Yang l’énergie masculine.

Dans tout homme réside une énergie féminine comme dans toute femme il y a une énergie d’homme. J’ai moi-même un côté Yang très présent de par ma voix et ma stature. L’homme a besoin lui aussi de renouer avec son Féminin Sacré afin de se remettre en équilibre, parce que lui aussi vit dans cette exagération de lui-même, cette puissance qui l’empêche de se recentrer et d’écouter ses émotions, ses peurs, ses doutes.

L’homme a besoin de comprendre que de pleurer ou de confier ses difficultés n’est pas une faiblesse mais une force féminine qui peut l’aider à être une meilleure version de lui-même.

Dans la culture Amérindienne, les femmes sont déterminantes dans la société. Elles chassaient, gouvernaient, travaillaient, créaient. Elles sont automne de l’homme. Il est dit que :

« lorsque ce retour de la connaissance se produira, l’humanité se souviendra de son but sacré d’être les Gardiens de la Terre »

Il est utile de rappeler qu’avant la création des religions, lors de la préhistoire, la femme et l’homme étaient égaux, il n’y avait ni guerre, ni conflit il est donc important de se rappeler de ces valeurs féminines afin de reconstruire une unité mondiale plus saine.

Au nom de la Lune

La lune rythme les eaux, les marées, les océans. Tout comme elle rythme notre corps composé entre 50 à 55 % d’eau. C’est dire l’influence qu’elle peut avoir sur notre corps, nos émotions et notre cycle menstruel.

Parfois nous pouvons avoir l’impression que n’est qu’un mythe ou une légende transmise de génération en génération pourtant les jardiniers tout comme les agriculteurs vivent avec le cycle de Grand-Mère Lune. Je le sais d’autant plus qu’étant avant factrice, le calendrier était attendu et désiré de pied ferme afin de connaître la meilleure période pour semer, faucher et même pour connaître la période la plus appropriée pour vermifuger les animaux. Les surfeurs vivent leurs passions au gré de Grand-Mère Lune et des cycles des marées pour attendre la vague parfaite.

Nous savons également qu’il existe une période plus propice à la coupe des cheveux et des ongles ainsi qu’à l’épilation. Si tu souhaites que tes cheveux poussent plus rapidement coupe les pendant la phase Croissante de la Lune, ils seront sains et épais, c’est aussi une bonne période pour faire une couleur. En revanche, si tu souhaites garder ton épilation le plus longtemps possible, il sera préférable de choisir la période de la Lune Décroissante qui va du Dernier quartier à la Nouvelle Lune.

Le cycle lunaire et le cycle féminin ont une phase en moyenne de 28 jours et sont toutes deux composées de 4 phases distinctes, on appelle ceci le « Moon time » :

  • Phase pré-ovulatoire, phase ovulatoire, la phase prémenstruelle puis les règles ou Lunes
  • Lune croissante, Pleine lune, Lune décroissante et Nouvelle lune

C’est la grand-mère qui veille sur les eaux de la terre. On dit que les femmes veillent sur les eaux des gens. L’eau vient toujours avant une nouvelle vie. 

L’eau est source de vie, sans eau il n’y aura pas de vie et sans eau la terre serait sèche, craquelée, aride. Tout comme l’eau a besoin de la terre pour s’écouler sinon elle coulerait dans le vide. Grand-Mère Lune et la Terre-Mère sont complémentaires.

La Lune est appelée « Grand-Mère » en signe de respect pour celle-ci.

Dans la culture Amérindienne, les femmes vivent ensembles et arrivent à synchroniser leurs ovulations et leurs Lunes puis elles partaient ensembles dans un « Moon Lodge » pour célébrer ce moment sacré afin de rendre son sang à la Terre-Mère dont elles sont les filles et se reconnecter à Grand-Mère Lune. C’était une manière de consolider leurs liens avec la Lune et de lui rendre hommage. Cela leurs permets aussi de célébrer la création d’une nouvelle vie pour le mois suivant.

Pendant leurs retraits, les hommes pouvaient se réunir pour faire une hutte de sudation qui rappelle la matrice de la femme, l’utérus de la Mère, chaud, humide et noir,  ce qui pouvait permettre aux hommes à leurs tours de purifier leurs corps et leurs esprits.

Ces temps de Lunes étaient connues comme une période puissante et considérées juste après le Grand-Esprit à donner la vie, c’est dire son pouvoir.

Elles ne sont pas conviées aux rituels ni à la vie de la tribu et de la famille. C’est le temps pour elles de se reposer, de penser à elles, c’est un moment de détente et de renouveau. C’est aussi le moment pour les femmes de lui demander de l’aide, la sagesse, de l’énergie et de renforcer son pouvoir personnel.

La Lune est un astre au combien féminin, toute en rondeur rappelant nos ovaires ou le ventre arrondi de la femme enceinte.

La forme du cercle tenait une place importante dans la vie des Indiens d’Amérique qu’ils respectaient et l’utilisaient également dans la construction de leurs demeures.  Le tambour qui est lui aussi arrondi rappelant les battements de leurs cœurs, celui in-vitro et celui de la Terre-Mère. La Roue de la Médecine est elle aussi composée de cercles, elle est présentée comme une «  astrologie de la Terre » en lien avec les lunes (mois) de naissance.

Le pouvoir du Féminin Sacré

Pendant cette période de menstruation, la femme est dotée d’un pouvoir divin.

Voici un extrait du livre “Femmes Chamanes” d’Audrey Fella :

“Qu’il s’agisse de l’arrivée des règles, de l’épanouissement de la sexualité, de la grossesse, de l’accouchement, de la maternité et de la sagesse de la ménopause, très peu de femmes ont perçu le mystère de ces évènements, rares sont celles qui ont senti la Déesse en action à travers elles à ces occasions (…) Chez les Iroquois, les femmes sont considérées, dès leur enfance comme des médiatrices entre le monde invisible et invisible, et des initiatrices” 

” Dans la société occidentale européenne, cette tradition féminine a été confisquée : les chamanes, druidesses et les prêtresses païennes ont été traitées de sorcières et de séductrices, persécutées et brulées.”

Ces croyances ont été perdues, supprimées, nous faisant perdre notre confiance en nous et surtout en notre corps. Cette période est devenue un sujet tabou à cause de  notre société et de nos mémoires passées nous faisant perdre cette notion de puissance divine qui nous oblige à oublier d’honorer notre cycle parce que nous ne  prenons plus le temps de vivre et qu’il faut vite allez au boulot, allez faire des courses, s’occuper des devoirs des enfants et j’en passe…

Cela a entraîné de nombreux problèmes hormonaux et psychologiques. Créant un déséquilibre qui empêche la femme de vivre pleinement ce moment de nettoyage et de purification. Au contraire, maintenant nous vivons contre nous comme si ce moment était un temps de lutte, de souffrance que nous devons endurer fatalement parfois en silence et qui nous assouvit. 

Le pouvoir du Féminin Sacré ne réside pas seulement dans son pouvoir de création de vie mais également dans celui de créer la vie à son image.

Nous sommes chacune capable d’être libres de nos actes, de nos pensées, de lâcher prise sur les problèmes sociétaux pour pouvoir s’ouvrir à soi afin de s’aimer pleinement et d’offrir nos capacités au monde.

Il nous appartient d’accomplir l’énorme tâche de créer le monde juste et durable que nous voulons voir pour nous et pour les générations futures afin que nos mémoires de femmes se reconstruisent sur de bonnes bases.

Il est temps que la femme se libère et qu’elle soit elle-même au sein de l’Univers. Sois une Femme dans un corps de Femme avec sa sensibilité et sa douceur de Femme. Sois honnête envers toi-même et les gens qui t’entourent et arrête d’être la gentille fifille qui doit pour être acceptée se taire et faire ce qu’on lui dicte de faire ou que la société lui indique de faire ou d’aimer.

La Femme Sacrée est celle qui est fière de ce qu’elle est, capable de partager son savoir. C’est une Femme qui utilise son intuition afin réinventer sa vie, guider ses pas.

Le Féminin Sacrée c’est l’amour de soi, sa beauté intérieure, ce sont nos énergies féminines par notre sensibilité, notre créativité, notre intuition, notre confiance en soi. 

Unsplash

L’appel du Féminin Sacré dans le monde

A l’heure d’aujourd’hui, on entend de plus en plus ce terme de « Féminin Sacré » et c’est tant mieux. Il est nécessaire pour nos vies à tous et pas qu’à la Femme de retrouver cet équilibre.

Plusieurs cultures dans le monde entier considère la femme menstruée comme sacrée et dotée d’un pouvoir de guérison pour elle et pour le bien de la planète.

Notre Terre-Mère a besoin qu’on (re) prenne soin d’elle, c’est vital. Il est temps que le Féminin Sacré transmette ses énergies d’amour, de coopération, de communication, de connexion et de compassion.

Les Sacs Totems et la Femme Sacrée

Mon expérience avec les Animaux de Pouvoir je l’ai vécu pendant la création de mon entreprise entre autre.

Je suis maman, je fais le choix d’arrêter un métier stable avec des ressources fixes constantes qui tombent tous les mois et je me suis posée la question de créer mon entreprise. Tu imagines bien tous les signaux d’alerte qui se sont déclenchés et le nombre de questions, de dualités et de doutes auxquels j’ai pu faire face.

Et puis un jour, lors d’un live avec ma formatrice (les Pies Bavardes) – où combien formidable- m’a tiré la carte de la Panthère et là, le temps c’est suspendu. Je me suis retrouvée face à un miroir et face à mes peurs. Ca m’a fait flipper puis je me suis ressaisie (après l’avoir bien digérée une semaine après) et j’ai écouté la voix de la Panthère qui m’invitait à prendre conscience de mes peurs, de les comprendre pour pouvoir continuer mon cheminement personnel.

Unsplash

Femme qui réfléchis avec un chapeau sur la tête

Alors que je pensais être en paix avec moi-même alors qu’au fond de moi je savais qu’il me manquait quelque chose, l’appel des cartes c’est fait ressentir et j’ai tiré celle du Dragon qui me faisait prendre conscience que :

« ok tu as des peurs, tu le sais, tu l’as compris mais le chemin n’est pas terminé. »

J’ai compris que je ne devais pas lutter contre ces peurs mais que j’avais besoin de vivre avec elles et non contre elles.

Avec nos Lunes et notre puissance féminine sacrée c’est la même chose. Nous avons besoin de prendre conscience que notre pouvoir de création, notre matrice, notre pouvoir de vie est un cadeau pour vivre mieux mais ce n’est pas tout.

Ça ne veut pas dire que du jour au lendemain nous n’aurons plus de douleurs et que tous nos problèmes seront résolus, non le chemin continue…

Une fois cela compris nous avons besoin de comprendre qu’il ne faut pas lutter contre nous et nos douleurs mais qu’elles font partie de nous, de notre matrice, de notre essence féminine.                                                               Unsplash

Les Sacs Totems te permettront de t’accepter au mieux et t’aideront à traverser les étapes de ta vie grâce aux capacités spécifiques de tes Animaux Guides. Chaque Animal est unique et contient une force en lui qui te guideras, t’accompagneras dans ta vie. 

Tu n’as pas de cartes, d’oracles, de tarot ? Prends le temps de regarder autour de toi. Tes Animaux de Pouvoir sont peut-être déjà là sans t’en rendre compte.

« Prendre son temps »

Fait partie de ton énergie féminine, alors laisse les venir à toi, plus tu seras à même de les entendre plus ils viendront.

Tu peux aussi me contacter via la page de contact du site https://louvesacree.com/contact/ ou sur ma page Instagram ou Facebook pour qu’on puisse en discuter et si tu souhaites tirage de carte.

Ils sont tes alliés et te permettront de vivre un meilleur équilibre en harmonie avec votre Féminin Sacré. 

Aimer chaque cellule de ton corps. 

Révèle et sublime la Déesse Sacrée qui est en toi.

A’ho

Les articles écrits sur ce blog sont ici à titre informatif, bien que tous mes articles proviennent d’une somme importante de travail, de recherches, de synthèse, de réflexion, de compréhension, je t’ invite à faire preuve de discernement et de ne retenir de ce qui résonne en toi.

©louvesacrée

 

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This